Journée internationale de mobilisation et de lutte contre les violences sexistes et sexuelles : la CGT porte plusieurs initiatives

Publié le 20 nov. 2020
Image

Pour éliminer des violences à l’égard des femmes en France et dans le monde, deux initiatives sont organisées les 21 et 25 novembre.

Stop aux violences

21 novembre : La CGT se mobilise en ligne contre les violences  sexistes et sexuelles

  • 15h30 : interpellation d’Élisabeth Borne et d’Emmanuel Macron pour ratifier la convention 190 de l’Organisation internationale du travail contre le harcèlement et les violences au travail.
  • 17 heures : Live Instagram avec Sophie Binet, dirigeante CGT, sur les violences sexistes et sexuelles au travail.

Participer aux actions

25 novembre

25 novembre : Journée mondiale de lutte contre les violences sexistes et sexuelles 

15h40 : heure d’information syndicale numérique sur les violences sexistes et sexuelles

  • Violences sexistes et sexuelles, de quoi parle-t-on ?
  • Que faire quand on est victime ou témoin ?
  • Quels droits gagner pour un environnement de travail sans violence ?

À l'occasion de la journée mondiale de lutte contre les violences sexistes et sexuelles, la CGT vous invite à une heure d'information syndicale en ligne pour tout savoir sur vos droits.

Sur nos lieux de travail, interpellons nos employeurs pour que cessent les violences. Le collectif femmes mixité de la CGT met à votre disposition pour gagner des mesures de prévention des violences et de protection des victimes :

  • un courrier type d’interpellation des employeurs;
  • un tract;
  • un guide complet d’action syndicale;
  • un accord type;
  • une consultation pour évaluer les violences sexistes et sexuelles;
  • des visuels, vidéos…

En savoir plus

Participer au Facebook live pour tout savoir sur la convention 190 de l’OIT sur le compte de la CGT @ConfederationGeneraleTravail

Il y a un an, les syndicats ont gagné la première loi mondiale contre les violences et le harcèlement dans le monde du travail.

La convention 190 de l’OIT, pour qu’elle s’applique, doit être ratifiée par les pays.

L’Uruguay, les Fidji et l’Argentine viennent de le faire.

La France s’y était engagée, pourtant, elle n’a toujours rien engagé…

Signer la pétition pour la ratification de la convention

Repère revendicatif

Pour aller plus loin

Les actualités de la confédération