Exposition au Musée des Beaux-Arts à Caen

Publié le 14 oct. 2020
Image

LES VILLES ARDENTES

Art, travail, révolte 1870-1914

Jusqu’au 22 novembre au Musée des Beaux-Arts à Caen

Situé au cœur du château de Guillaume le Conquérant, dans un bâtiment contemporain, ce musée compte parmi les plus importants de France en matière de peinture européenne des XVIe et XVIIe siècles (France, Italie, Flandres, Hollande).

Une exposition consacrée au travail et aux soulèvements populaires, deux thèmes qui, à l’époque, transcendent genres, styles et écoles.

Face à la bourgeoise de la IIIe République le peuple s’avance. « Vive la sociale » s’exclament les foules dans les quelques 150 œuvres réunies dans cette exposition phare du festival Normandie Impressionniste 2020. Les artistes ne sont pas vraiment les doux flâneurs des bords de Seine ou des champs de coquelicots qu’on a l’habitude de croiser. Ici un Sisley? Là un Pissarro? Certes ce sont bien eux, mais dans des palettes qui s’auréolent de sueur et se saturent de charbon.

Du souvenir des événements de la Commune à la veille de la Première Guerre mondiale, la France traverse une période d’importantes mutations, économiques, politiques et sociales. La société industrielle centrée sur le travail inspire un certain nombre de peintres. La thématique du travail traverse les toiles réalistes dès le milieu du XIXe siècle, avant d’être ressaisie par des artistes d’horizons très différents. Impressionnistes, post-impressionnistes et naturalistes se retrouvent autour de mêmes motifs.

TARIF

5,00 € / pers.

Le musée est gratuit pour les moins de 26 ans et pour tous les 1er week-end du mois

Repère revendicatif